La pompe à chaleur air-air

Une pompe à chaleur air-air prélève la chaleur contenue dans l’air ambiant, en augmente la température et la diffuse ensuite dans la maison via un ventilo-convecteur. Cette pompe est également dite “réversible” car elle peut, en été, produire de l’air frais.

A l’heure où le nucléaire alimente les débats, investir dans une pompe à chaleur air-air permet de disposer d’un moyen de chauffage écologique. De par leur faible coût et leur possibilité de fonctionner en été comme en hiver, la pompe à chaleur air-air fait partie des modes de chauffage innovant, qu’il est intéressant d’avoir chez soi.

Comment fonctionne une PAC air air ?

Une pompe à chaleur air-air, appelée aussi aérothermie, puise son énergie dans l’air ambiant par l’intermédiaire de capteurs placés à l’extérieur de la maison.

Les calories capturées sont ensuite portées à une température plus élevée, et diffusées dans la maison par des « splits ».

Le fonctionnement d’une PAC air-air est identique à celui d’une pompe à chaleur classique, seul le mode de diffusion change.

Pourquoi choisir une pompe a chaleur air-air ?

Différentes des modes de chauffage classiques, la pompe à chaleur air-air connaît aujourd’hui de plus en plus de succès, notamment à cause de l’augmentation du coût des énergies.

En effet, cette nouvelle façon de chauffer sa maison s’avère être très avantageux :

  • Une pompe à chaleur air-air peut être installée dans n’importe quel logement, peu importe la taille, l’âge ou bien la localisation.
  • Cette installation peut se faire à tout moment, car aucune autorisation ni aucun travaux n’est nécessaire.
  • Malgré son coût élevé (entre 4 000€ et 8 000€), la pompe à chaleur air-air est très vite rentable et vous fera faire plus de 50% d’économie en chauffage.
  • La pompe a chaleur air air est une installation réversible, c’est-à-dire qu’elle fonctionne comme chauffage en hiver et comme climatisation en été.
  • Possibilité d’autorégulation de la température via une télécommande : mode jour / nuit, mode économie…

Néanmoins, quelques inconvénients sont à relever :

  • La pompe à chaleur air-air est totalement dépendante de la température de l’air extérieur : plus il est froid, et moins elle fonctionne. Selon les modèles, la température minimale est fixée de +3°C à – 20°C. Un système de chauffage secondaire est donc parfois nécessaire.
  • Certains anciens modèles sont assez bruyants
  • La PAC air-air ne permet pas de bénéficier du crédit d’impôts de 50%.

Les différents types de pompes à chaleur air air ?

Selon vos besoins, différents modèles de pompe à chaleur air-air sont disponibles.

La PAC mono-split

Ce modèle de pompe à chaleur est à solliciter en cas de petite surface à chauffer. Son fonctionnement est simple : un composant placé à l’extérieur de la maison s’occupe du traitement de l’air et l’envoie ensuite vers une unité intérieure qui va diffuser la chaleur, comme un radiateur par exemple.

La PAC multi-split

Ce type de pompe à chaleur air-air permet de chauffer ou alors de rafraîchir plusieurs pièces d’une habitation. Elle fonctionne comme une pompe à chaleur classique, avec une unité d’évaporation installée dans chaque pièce.

La PAC gainable

Cette PAC est identique à la PAC multi-split, mais a pour avantage d’être beaucoup plus discrète. Elle est généralement installée dans des bureaux, et est appréciée par les sociétés pour son esthétisme, malgré son coût, beaucoup plus élevé que les autres modèles.